shinGiTai

Shin Gi Taï est un concept japonais qui peut être traduit par Esprit/Technique/Corps, mais aussi par Ciel/Terre/Homme. L’expression Shin Gi Taï signifie que ces trois éléments ne doivent faire qu’un : il y a unité entre la pensée, la technique et le physique.

Concept connu dans la pratique des arts martiaux japonais, il peut être étendu à bien d’autres domaines de la vie, notamment à la méditation Arigato Zen.

  • Shin, l’esprit, est aussi le cœur (kokoro en japonais) : c’est notre désir, la pensée qui nous anime, la source de notre énergie.
  • Gi est la technique, ou plus exactement la « manière », la façon de mettre en pratique ce que veut notre Esprit (Shin).
  • Tai est notre corps, le véhicule grâce auquel la manière (Gi) nous permet de tendre vers ce que veut notre Esprit (Shin).

Shin Gi Tai est donc la représentation d’un tout indissociable : l’Esprit s’exprime au travers du Corps grâce à une juste Manière, le Corps permet à la Manière de réaliser l’intention de l’Esprit, la Manière permet au Corps d’être la représentation de l’Esprit.

Comme le précise Soho Machida à propos de la méditation Arigato Zen : « grâce à des exercices physiques, vous pouvez ressentir un réel changement mental ».  La pratique d’Arigato Zen est la manière (Gi) de relier le corps (Taï) et l’Esprit (Shin).

Cet enseignement, ce concept qui fait écho aux notions du Yin Yang et du Musubi, est fondamental et doit nous interpeler dans un monde qui dissocie bien trop souvent le corps et l’esprit, favorisant l’un ou l’autre au détriment d’un équilibre vital.

Arigato Zen est un moyen (Gi) de retrouver cet équilibre entre le corps (Tai) et l'esprit (shin).

Olivier

PS : le concept Shin Gi Tai a été développé par Sumi Sensei comme fil conducteur du stage de kendo de juin 2018 à Bordeaux, et Soho Machida m’a par la suite confirmé que les Arts Martiaux sont dans la même ligne que le Zen, pour peu qu’ils soient enseignés par un bon maître. Pour sûr, Sumi Sensei est un bon Maïtre!