zenimagination9

Maintenant, j'aimerais évoquer ce qu'on appelle le « satori », l’éveil. C’est l’aboutissement de la méditation Zen, sous la forme d’une expérience momentanée d’ « état modifié de conscience (EMC) ». Ce n’est pas cela qui, en soit, garantit une amélioration soudaine de la personnalité, car il faut beaucoup de temps pour faire progresser celle-ci grâce à des actes de bonté  humbles et altruistes.

Néanmoins, si vous poursuivez les expériences d’EMC, vous avez une chance de connaître cet instant où l'épaisse paroi de l'inconscience est percée. Dans le Zen, on parle de « traversée de la huitième conscience », dans laquelle la huitième conscience est la conscience réceptacle (alaya-vijyana) qui équivaut aux deux inconsciences (personnelle et collective) de la psychologie jungienne. Connaître une telle expérience est rare, même chez les moines Zen professionnels.

Afin de réaliser une telle percée de l’inconscience, vous devez atteindre le zenjo, la concentration parfaite. Replacé dans le contexte moderne, zenjo est tout à fait comparable à ce  qu’on appelle « l’expérience de la zone », cet état mental atteint par le sportif qui pourrait être traduit par « état de grâce ». C’est un état de concentration totale ou d’absorption complète dans une activité, clé du bonheur, sentiment profond ne se concentrant que sur l’activité et non sur les émotions. La méditation est tout à fait semblable au sport. [1]

Au moment où vous percez le mur de l’inconscience, vous ressentez une lumière qui vous embrasse. C’est quelque chose qui est au-delà de l’inconscience et que j’appelle « la conscience de la lumière. » Il est universellement reconnu que lors des expériences de mort imminente les gens sont également témoins d'une lumière intense faisant suite à la traversée d’un tunnel sombre et de jardins de fleurs. Le tunnel sombre n’est rien d’autre que l’inconscience et la lumière provient de « la conscience de la lumière. ».

Soho Machida, 26/09/2019

[à suivre]

(traduction Oriibu)



[1] NDT : la traduction de ce paragraphe diffère un peu du texte original dans un but de clarification du terme « zone ». Le texte original est : « You must reach zenjo (deep concentration) in order to find a breakthrough of unconsciousness. Zenjo is the zone experience in modern context. Even in sports, if you concentrate well, you eventually reach “high,””flow,” and finally “zone.” Meditation is quite similar with sports.”