Une petite histoire qui nous donne à réflexion, méditation, en ce temps de crise sanitaire (covid-19) qui pourrait amener nos sociétés à revoir l’approche du monde et de la vie, à redéfinir les priorités. Espoir naissant dans la douleur. Savoir dire « Merci (Arigato) » à la vie, c’est ça aussi ARIGATO ZEN.

 

barqueMusashi

 

Le riche industriel fut horrifié de trouver le pêcheur allongé à côté de son bateau, fumant la pipe.

« Pourquoi n’êtes-vous pas en train de pêcher ? » demanda l’industriel.

« Parce que j’ai attrapé assez de poisson pour aujourd‘hui »

« Pourquoi ne pas en pêcher plus ? »

« Qu’est-ce que j’en ferais ? »

« Vous pourriez gagner plus d’argent. Alors vous pourriez avoir un moteur permettant à votre bateau d’aller dans des eaux plus profondes et d’attraper plus de poissons. Ensuite, vous auriez assez d’argent pour acheter des filets en nylon. Cela vous rapportera encore plus de poissons et d’argent. Très vite, vous aurez assez d’argent pour avoir deux bateaux…  Peut-être même une flotte de navires. Alors vous serez un homme riche comme moi. »

« Et qu’est-ce que je ferais ensuite ? »

« Ensuite, vous pourrez vous assoir et profiter de la vie »

« Que pensez-vous que je sois en train de faire ? »

 

(source : Timeless simplicity, John Lane)

(photo (c) Oriibu: barque de Miyamoto Musashi, Ganryu jima)