SohoMachidaMars2020

Le «vide» est un concept énigmatique, mais je considère que c’est l’axe de ce que sera la prochaine spiritualité humaine. À l'époque médiévale, les gens pensaient que Dieu était l'axe de leur spiritualité, tandis que les gens des temps modernes croient que la science est leur axe. Les peuples du prochain stade de civilisation considéreront que le «vide» est leur fondement ontologique.

Le «vide» ou la «non-pensée»  [NDT : mushin, non-esprit, non-conscience, néant] est un des termes préférés des maîtres Zen, mais peu d'entre pourraient en fournir une explication décente. Ils se contenteraient de dire: «Faites-en l'expérience par vous-même». C'est une sorte de sophisme.

Nous pourrions penser qu’il y a  une notion nihiliste dans le mot «vide», mais il n’en est rien. Au contraire, le «vide» est l'état psychologique dans lequel nous sommes plein d'énergie créatrice.

En outre, tout le monde peut en faire l'expérience de manière relativement facile. La foi ne compte pas et dans un certain sens la plupart d'entre nous l'ont déjà vécu auparavant, même sans en être conscient.

Lorsque vous roulez à vélo en y mettant la puissance maximale, ou lorsque vous vous consacrez à jouer du piano, vous ressentez le «vide» grâce à votre concentration intense. C'est aussi une source d'inspiration. Si vous pensez à quelque chose, vous ne trouverez aucune inspiration. C’est seulement quand vous vous arrêterez de penser que vous la trouverez. C’est pourquoi le « vide » est à la fois source d’imagination et de créativité.

 

Soho Machida, Avril 2020

(traduction oriibu)