Arigato Zen en Aquitaine

Prochaines séances de méditation ARIGATO ZEN

 

DSCF2011-2

 

 

Les prochaines dates sont:

 

samedi 24 Novembre 2018, à 19h

 Institut Cèdre Indigo

18 allée des Champs de Courses

33320 EYSINES

Plan d’accès      Site ICI (Institut Cèdre Indigo)

 

samedi 1er Decembre 2018, à 19h

au Centre Quintessence

16 Cours du Général de Gaulle,

Parc d'ActivitiésFavard - Entrée 2,

33170 GRADIGNAN

Plan d'accès      Site Quintessence

 

Pour information ou inscription à une séance de méditation Arigato Zen:

 Réservation par mail arigatozen.fr@gmail.com

ou téléphone (06 23 87 31 86)

PAF : 10€ (étudiants 5€) 

 

Autres séances, voir le calendrier

Posté par Oriibu à 16:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 décembre 2018

Mieux que la méditation silencieuse

voicemeditation

Arigato Zen est une méditation par la voix. Les hyperfréquences créées par les harmoniques d'arigato agissent directement sur les hormones du cerveau. Le mantra Arigato élimine également l'embrouillamini des émotions.Beaucoup de gens pensent que la méditation traditionnelle zen silencieuse est bonne, mais en réalité, la méditation en silence tend à refouler l'émotion humaine dans le subconscient. Fort de ma propre expérience monastique de 20 ans, je suis parvenu à la conclusion que la médiation par la voix permet beaucoup plus facilement de se concentrer et est saine pour le corps et l'esprit. Venez nous rejoindre à la pratique de l'Arigato Zen.

Soho Machida, le 09/12/18

https://www.facebook.com/arigatozen/

 

 

Posté par Oriibu à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 décembre 2018

Terre, Eau, Feu: triptyque Shinto à Bordeaux

carré-cercle-triangle-Bordeaux

La Terre, l’eau et le feu…  .

Ces 3 symboles du Shinto et du Bouddhisme Zen sont peints sur les murs d’un gigantesque hangar de la Base Sous-marine de Bordeaux… 

Cette œuvre réalisée dans une ancienne base militaire fait écho à la peinture du moine bouddhiste zen  Sengai Gibon (1750 - 1837), connue sous le nom  "L'Univers" :

sangen

  

Dans  le Shinto, les Trois Origines sont liées (musubi):

  • iku musubi (le feu), le monde animal,  l’esprit de vie, la source d’énergie et de conscience, gouvernant le système nerveux.
  • Taru musubi (l’eau), le monde végétal, l’esprit de plénitude, la souplesse, le corps et ses transformations, la circulation sanguine et le fonctionnement des organes internes.
  • tamatsume musubi (la terre, le monde minéral), l’esprit de réalisation. C’est le système digestif, la base de l’existence contrôlant à la fois l’esprit et le corps. Aucune vie animale ou végétale n’est possible sans le monde minéral.

Musubi est un concept fondamental enseigné par Soho Machida dans le cadre d’Arigato Zen.

Instant magique !

Posté par Oriibu à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 novembre 2018

La posture dans la méditation Shinto : tranquillité, confort, détente

AmanoIwato

En complément de l’article « Méditation assise : en fait, peu importe la posture » tiré d’un texte du Bouddhisme Tendaï, voici ce que dit Motohisa Yamakage de la posture pour la méditation Chinkon, pratique méditative Shinto, dans le livre « Shinto, sagesse et pratique ».

 

Il y a deux façons de s’asseoir :

  • Seiza, méthode formelle : s’asseoir droit, jambes repliées sous les fesses, genoux espacés de la largeur de deux poings, gros orteils superposés.
  • Anza, méthode informelle : s’asseoir à son aise, jambes croisées

seiza-anza

Comme le précise Motohisa Yamakage, les postures préconisant « des détails, comme le fait de poser ou non ses pieds sur les cuisses opposées, n’ont guère d’importance. Le mieux est que votre posture vous inspire un sentiment de tranquillité, de confort et de détente »

Donc, là aussi, l’enseignement nous apprend qu’il n’y a pas besoin de positions physiquement difficiles à tenir pour méditer correctement. L’essentiel est que le buste, la nuque et la tête soient droits, et que la colonne vertébrale soit étirée vers le haut.

Quant aux yeux, il est préconisé de les garder entrouverts. La différence avec la préconisation bouddhiste généralement prodiguée, c’est qu’il est ici conseillé de diriger le regard vers le haut et, ce qui est particulièrement intéressant, de « voir le centre de votre front à travers l’intérieur de vos paupières ». Cela permet de ne pas apercevoir d’entités négatives. Toutefois, rien n’interdit de fermer totalement les yeux si l’on sent que cela facilite la concentration.

Pour les mains, elles doivent être jointes au niveau du tanden (hara), ce qui permet de concentrer l’esprit. Motohisa Yamakage écrit qu’il n’y a pas de position des mains prescrite, mais que cette position peut faire l’objet d’une transmission orale.

Comme on le voit, les conseils pour avoir une posture correcte appropriée à la méditation Shinto rejoignent, à quelques subtiles variantes près, ceux du Bouddhisme Tendaï (par exemple) et, en ce qui nous concerne, la pratique d’Arigato Zen.

Et dans le Chinkon (méditation Shinto) comme dans la méditation Bouddhiste et la méditation Arigato Zen, une posture correcte va permettre d’avoir une respiration correcte, véritable clé de la méditation.

Ne pas se focaliser sur la posture mais juste respecter quelques consignes permettant de faciliter une respiration correcte, voilà ce que nous enseignent les différentes écoles de méditation japonaises.

 

 

Source :

  • Shinto, sagesse et pratique, Motohisa Yamakage, éditions Sully, 2012 (publié en anglais sous le titre « The Essence of Shinto, Japan’s Spiritual Heart, édition Kodansha  International, 2006).
  • Method of Tendai Sittin Meditation, Rev. Somon Horisawa, translated by Ichishima Sensei
  • Méditation assise : en fait, peu importe la posture, http://arigatozen.canalblog.com/archives/2018/11/20/36883117.html
  • Enseignement de Soho Machida Sensei

Posté par Oriibu à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 novembre 2018

Méditation assise : en fait, peu importe la posture

La méditation assise (zazen) est reconnue comme une excellente manière de méditer afin de se fortifier, de trouver le calme et la paix intérieure. Cependant, la posture assise est souvent considérée comme un frein « physique » à la pratique de la méditation pour tous ceux qui la trouvent inconfortable, fatigante, voire douloureuse.

Pourtant, la clé de la méditation ne réside pas dans la posture, mais plutôt dans le contrôle de la respiration. La posture assise, et les conseils qui y sont liés, sont juste un moyen de se mettre dans les meilleures conditions pour maîtriser sa respiration afin de relier le corps et l’esprit.

L’assise peut donc être en lotus, demi-lotus ou seiza, les 3 assises les plus aptes à permettre un parfait contrôle de sa respiration, mais ce ne sont pas des conditions sine qua non pour méditer ! L’important est d’avoir une position confortable permettant de se détendre en ayant le moins possible de tensions et contractions musculaires. On peut donc très bien être simplement assis sur une chaise, pour peu qu’on se mette en condition de faciliter sa respiration.

assises

Il faut donc choisir une assise adaptée à son propre ressenti et ses propres capacités physiques, et quoiqu’il en soit, comme le dit Soho Machida  lors de toute séance de méditation ARIGATO ZEN :  « nous ne sommes pas là pour souffrir… si vous avez mal, vous pouvez changer de position ». Du moment que cela se fait dans le respect de son propre corps et dans celui de la tranquillité des autres méditants, rien n’interdit de modifier sa posture, d’étendre sa jambe ankylosée, si cela permet de retrouver les meilleures conditions pour respirer et méditer.

Quelle que soit la position assise, quelques conseils permettent toutefois de faciliter la respiration, et donc la méditation. En voici un descriptif tiré du manuel « Méthode de Méditation Assise Tendai »  ( Method of Tendai Sitting Meditation,  Somon Horisawa) :

 

 

sittingMeditationTendai

  1. Tendez vos fesses vers l’arrière
  2. Poussez fermement vos hanches vers l’avant.
  3. Etirez votre colonne vertébrale
  4. Tirez fermement votre menton
  5. Placez votre nuque dans l’alignement vertical de votre dos et vos hanches
  6. Placez votre main droite dans votre main gauche et posez-les sur votre abdomen
  7. Concentrez sans forcer  votre énergie sur la plante des pieds
  8. Baissez vos épaules et relâchez-les
  9. Poussez votre estomac vers le bas
  10. Appuyez légèrement  la pointe de votre langue contre vos dents supérieures et fermez votre Bouche
  11. Concentrez votre attention sur un point situé juste devant vous. Vos yeux doivent être ouverts.
  12. Votre énergie doit être placée dans vos hanches, le long de votre colonne vertébrale et dans votre menton. Votre énergie ne doit pas être placée dans toute autre partie de votre corps. Il est important d’être assis confortablement.

 

 

Comme on le voit, même si l’illustration de ce texte est une personne en lotus, ces conseils peuvent être appliqués quelle que soit la position assise adoptée et ont pour unique but de permettre un meilleur contrôle de la respiration. A chacun de les appliquer au mieux et d’essayer de les maintenir pendant une séance de méditation, jusqu’à ce que cela devienne naturel et ne nécessite aucun effort.

Olivier

 

Sources :

  • Method of Tendai Sittin Meditation, Rev. Somon Horisawa, translated by Ichishima Sensei
  • Enseignement de Soho Machida Sensei

Posté par Oriibu à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 novembre 2018

Le Corps et la manifestation du sacré (hiérophanie)

meditation-pontdespagne

 

La hiérophanie est un concept qui signifie que quelque chose de sacré se montre à nous, se manifeste.

Pour Soho Machida, le corps humain permet cette hiérophanie, car le corps est un inestimable sanctuaire où le sacré et le profane se rencontrent. La Voix est le moyen de cette hiérophanie,  permettant aussi la reconnexion entre le Ciel et la Terre. Ce moyen, cette technique (Gi) est la méditation Arigato Zen : la répétition du mantra A-RI-GA-TO-OU.

Pour Philippe Cornu,  « La hiérophanie, qui désigne la manifestation du sacré, consiste non pas en l’irruption d’une puissance numineuse [NDLR : venant d’ailleurs]  extérieure dans le domaine profane, mais s’exprime dans un regard neuf sur ce qui nous entoure et sur nous-mêmes, la vision pure. »

Ainsi, Arigato Zen permet, en chantant le mantra A-RI-GA-TO-OU, de transformer le corps en « instrument de musique » permettant de chanter et ressentir la Chanson de la Sagesse, en reliant le Corps et l’Esprit grâce aux sons et vibrations.

Arigato Zen permet de trouver ce regard neuf et pur sur le Monde qui nous entoure.

 

hierophanie-eng

 

Sources :

  • Encyclopédie Universalis: https://www.universalis.fr/dictionnaire/hierophanie/
  • Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hi%C3%A9rophanie
  • Le bouddhisme : une philosophie du bonheur ?,  Philippe Cornu, Le Seuil, 2013
  • Shin Gi Taï : union de l’Esprit, de la Technique et du Corps, http://arigatozen.canalblog.com/archives/2018/06/12/36481940.html, juin 2018
  • Enseignement de Soho Machida Sensei

 

Posté par Oriibu à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 octobre 2018

Jôkiho : le pouvoir du Souffle

DSCF0653-2

Lors d’une séance de méditation ARIGATO ZEN, nous débutons par une phase de méditation en silence, permettant l’apaisement de l’esprit et l’harmonisation du souffle. Ce moment permet aussi de trouver une assise stable et confortable. C’est l’harmonisation du corps (Chôshin), moment où l’on recherche le point de stabilité du corps, où l’on relâche la tension des épaules en allongeant le dos, sans tension ni effort, concentrant l’énergie dans le bas-ventre (le Hara ou tanden).

C’est alors que nous pouvons harmoniser notre souffle (Chôsoku) grâce à une profonde respiration ventrale. Il existe plusieurs « techniques » permettant cette harmonisation, mais celle proposée par le  Mikkyô, l’enseignement du Bouddhisme ésotérique japonais (Tendaï, Shingon), semble particulièrement intéressante. Pour le Mikkyö,  la respiration n’est pas seulement la simple circulation de l’air dans le corps, mais aussi le moyen de coordonner notre énergie interne. La technique, appelée Jôkiho, permet d’harmoniser le rythme de la respiration tout en absorbant l’énergie vitale, reliant ainsi le corps et l’esprit en activant le premier et pacifiant le second.

Pour Soho Machida, une telle respiration profonde est un bon « échauffement » pour ARIGATO ZEN, permettant de trouver une respiration juste et apaisée et d’avoir une voix plus forte lors de la répétition du mantra Arigatou.

Voici la description de la technique Jôkiho permettant cette harmonisation et la purification du souffle (Chôsoku) :

  • 1ère expiration : expirer par la bouche légèrement entrouverte,  en rentrant le ventre, avec l’idée d’expulser l’énergie impure et l’acide carbonique accumulés dans la poitrine. Le diaphragme se soulève et la partie inférieure des poumons est comprimée.
  • 1ère inspiration : visualiser un nuage blanc, une énergie pure venant de très loin dans l’univers. Inspirer cette énergie par le nez et la faire descendre dans le ventre puis emplir la poitrine.
  • Retenir alors l’inspiration un court instant, sans effort ni crispation.
  • 2ème expiration : expirer à nouveau en expulsant par la bouche l’énergie impure accumulée dans le bas-ventre. Visualiser cette énergie impure qui s’éloigne très loin dans l’univers.
  • 2ème inspiration : par le nez, inspirer à nouveau une énergie cosmique encore plus pure que la première fois, venant de plus loin, qui emplit le ventre puis la poitrine.
  • 3ème expiration : visualiser l’énergie impure comme expulsée non seulement par notre souffle mais aussi par toutes les cellules de notre corps.
  • 3ème inspiration : visualiser l’énergie cosmique absorbée par toutes les cellules de notre corps, à travers tous les pores de notre peau.

En répétant 3 fois ou plus cette respiration, notre esprit s’apaise tandis que l’énergie se concentre dans notre Tanden (ou Hara, centre énergétique situé sous le nombril), le lien entre notre corps et notre esprit est renoué : l’énergie s’harmonise et nous sommes remplis de vitalité, nous sommes prêts à passer à la méditation proprement dite.

Jôkiho est donc un bon moyen de se purifier par la respiration avant la méditation, en expulsant les énergies négatives et impures accumulées dans notre corps du fait de notre ego.  Ainsi, notre corps et notre esprit sont prêts pour la méditation par la Voix ARIGATO ZEN.

Olivier

photo (c) Oriibu 2018

Source :

  • La méditation Ajikan : Découverte & pratique, Taiko Yamasaki, traduction Jean-Michel Taishin Mollier, Editions du Dauphin, 2015
  • Enseignement de Soho Machida Sensei

Posté par Oriibu à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

29 octobre 2018

Retirer le poison

Un jour, un moine posa de multiples questions à Sakyamuni  (Siddharta Gautama, le Bouddha historique):

le monde est-il temporellement infini ou non ? Est-il limité ou illimité spatialement ? Le corps et l’esprit sont-ils un ou distincts ? L’homme subsiste-t-il après la mort ?

bouddhaAsakusa2018

Le Bouddha répondit :

Si une personne est touchée par une flèche empoisonnée et qu’elle se tourne vers ceux qui s’apprêtent à la lui retirer en leur disant : « attendez, je veux savoir. Qui a tiré cette flèche ? Un homme ou une femme ? Le bois de l’arc est-il du bambou ? De quoi était faite la corde ? Tant que je n’aurai pas compris toutes ces choses, ne retirez pas la flèche. » Avant que cet homme ait compris, le poison se sera répandu en lui et il mourra.

Cette anecdote nous enseigne qu’il ne faut pas chercher à avoir réponse à tout avant d’agir. Extirper le poison avant la mort est plus important que savoir le pourquoi du comment ce poison est arrivé !

La méditation ARIGATO ZEN est une façon de retirer le poison qui est en nous, loin de toute démarche intellectuelle pour savoir quel est ce poison et d’où il vient.

Olivier

photo (c) Oriibu, Asakusa, Tokyo 2018

 

Source : La méditation Ajikan : Découverte & pratique, Taiko Yamasaki, traduction Jean-Michel Taishin Mollier, Editions du Dauphin, 2015

Posté par Oriibu à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2018

Sayonara Arigato Monsieur Aznavour!

Aznavour

 

Charles Aznavour est mort ce 1er Octobre 2018. Cet immense chanteur français a donné ses derniers concerts au Japon (17 et 19 septembre, Tokyo et Osaka), pays qu'il appréciait particulièrement et où il est adulé.
«Ce que j'aime au Japon, où je suis venu neuf fois, parfois seulement pour le plaisir, c'est la politesse des gens, la propreté des choses et lieux, c'est très agréable quand on est maniaque comme moi. C'est un pays sur lequel on devrait prendre exemple.» (Charles Aznavour)
Sa précédente tournée au Japon (février 2018) s'intitulait "Sayonara Arigato", c'est à dire "Adieu et Merci"
Aznavour avait ce don de partager son art au delà des frontières et des langues: "Ce qui est émouvant ici, ce sont tous ces gens qui ne comprennent pas un mot de français, mais qui viennent aux concerts et réagissent merveilleusement".
Le pouvoir de la voix, des sons...
Arigato pour ce partage universel, Monsieur Aznavour!

Posté par Oriibu à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 septembre 2018

Arigato Zen à Rocamadour

rocamadour2

En ce dimanche ensoleillé de septembre, Yoko et moi sommes allés visiter Rocamadour, haut lieu spirituel catholique que nous avions déjà arpenté il y a une dizaine d’années. Lieu de pèlerinage très fréquenté depuis le XIIème siècle, on ne peut que ressentir, une fois passés les marchands du temple et autres gargotes à touristes de la rue principale qui mène au sanctuaire, un puissant esprit de dévotion et une grande sérénité.

J’ai raconté à Soho Machida que nous avions psalmodié « arigatou » (merci) devant chacune des 13 stations du Chemin de Croix qui suit le sentier qui grimpe le long de la falaise, et que même si cette prière n’était pas très catholique, elle pouvait certainement être entendue par Jésus et Marie.

Il m’a répondu qu’il faisait de même avec Chisato quand ils parcouraient les lieux sacrés du monde entier, et que si tout le monde récitait ce « merci » dans les hauts-lieux spirituels, la Paix dans le monde pourrait surement devenir réalité.

L'article de Soho Machida: https://ameblo.jp/kazenotsudoi/entry-12403995031.html

rocamadour

 

 

 

Posté par Oriibu à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,