Les moines Zen parlent toujours de la "non-conscience" comme si c'était une marque déposée du Zen. Je me demande combien de temps ils continueront à racoler des clients de cette manière. La "non-conscience" est simplement un point de départ du Zen. Si vous vous concentrez intensément, les deux fonctions que sont la pensée et l’émotion seront mises en arrêt. C'est la « non conscience ». Vous devez simplement avoir une bonne concentration, et ainsi il n’est jamais trop difficile d’atteindre ce type de condition psychologique.

Dans le sport ou la musique, lorsque vous êtes suffisamment concentré, vous atteignez naturellement la «non-conscience». C’est ce qui vous permet de jouer correctement de votre instrument ou de bien réaliser votre performance sportive. Dans le monastère du mont Hiei, j'ai récité le mantra du Bouddha du Feu des milliers de fois par jour. Dans la méditation Zen, nos yeux sont mi-clos, mais dans la méditation ésotérique, il m'a été enseigné de garder les yeux pleinement ouverts. J'ai hésité, mais en fait, je suis entré à chaque fois en état de «non-conscience» après avoir répété plusieurs centaines de fois le mantra.

Les yeux ouverts, je pouvais voir chaque chose, mais je n’avais plus aucune sensation. Mes émotions étaient totalement éteintes. Alors que j'étais en permanence torturé par une fatigue extrême et la somnolence, dès que j’entrais en «non-conscience», ces sensations disparaissaient. J'étais plein de joie et j'avais l'impression de pouvoir continuer à chanter pendant des heures. Était-ce l'expérience de l'éveil? Non, il s’agissait simplement de l’état d’ « expérience optimale », terme connu dans le sport (1).

 

[à suivre]

Soho Machida, 30/08/2019

 (1)   NDT : En psychologie positive, le flow – mot anglais qui se traduit par flux –, ou la zone, l’expérience optimale, est un état mental atteint par une personne lorsqu'elle est complètement plongée dans une activité et qu'elle se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement. Fondamentalement, le flow se caractérise par l'absorption totale d'une personne par son occupation. (Wikipédia)

 

(traduction Oriibu)